vendredi 17 février 2017

Entrave, d’Alexandra Coin



Le pervers narcissique.

Emma, son mari Illario et leur fille Louise vient à Lastour.
Une vie de famille tout à fait banale vue de l’extérieur.
Emma est professeur de français. Illario, lui ne travaille pas.
Il vit de sa passion, élever et prendre soins de ses cochons et de ses chiens, chercheur de truffes, l’or noir, dans lequel il pense faire fortune.
Emma depuis sa rencontre avec Illario, quelques année auparavant est folle amoureuse de lui. Elle le soutien dans chacune de ses activités. Attentif à chacun de ses désirs. Elle veut absolument le satisfaire et le rendre heureux.

L’amour rend aveugle ! Oui Emma ne voit rien. Refuse d’accepter la réalité.
Illario profite d’elle, la manipule, la rabaisse, lui fait des remarques désobligeantes au quotidien. Le tout dans le temps, petit à petit.
C’est un pervers narcissique. Il la pousse toujours dans ses retranchements, jusqu’à ce qu’elle finisse par se faire interné à Saint John’s, hôpital psychiatrique.

Alexandre Coin, propose à travers l’histoire de son roman psychologique noir, la découverte de cette maladie psychologique qui est le pervers narcissique et les conséquences sur la victime.
C’est le point de vu de la victime, ici Emma qui est exploité.
Son personnage est développé à l’extrême. Bien travailler avec un développement tout au long de l’histoire. Ce qui permet aux lecteurs de découvrir les impacts sur la victime.
La façon dont la victime la ressent, s’y terre sans sens rendre compte, puis enfin la lucidité qui vient et l’acceptation de s’être fait manipuler.

Ce livre est très complet et ne pourra que ravir les lecteurs addicts de roman psychologique. Le lecteur ressent bien toutes les recherches et la documentation de l’auteur derrière cette histoire noir.

En ce qui concerne la trame de l’histoire et son évolution, l’auteur ne se contente pas d’emmener son lecteur une foi au point Imax (ce point culminant où la tension suscité chez le lecteur est au maximum avant de redescendre) mais deux fois !!!!
Le lecteur pense avoir enfin trouvé la résolution et puis Boom !!!! Il est surprit, étonné par le rebondissement qui suit…mais je ne vous en dirais pas plus……

Un roman psychologique très intelligent, efficace et surprenant.
Il fait partie des romans inoubliables dont on ne sort pas indemne.
Les émotions suscites vous poursuivront longtemps après sa lecture !!!


Entrave, d’Alexandra Coin, édition Aconitum, octobre 2016, 233 pages.

Ma note : 21/20 COUP DE CŒUR            

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le syndrome de Copernic d’Henri Loevenbruck

Le syndrome de Copernic d’Henri Loevenbruck, éditions J’ai lu, décembre 2007, 507 pages, 8€.   Synopsis : Un matin d'été ordin...