samedi 18 mai 2019

La nuit du mal, de Giacometti Ravenne


La nuit du mal, de Giacometti Ravenne (second volet de la saga du Soleil Noir), éditions JC Lattès, mai 2019, 421 pages, 22€.


Synopsis : 


Novembre 1941.

Ce second volet de la saga du Soleil Noir nous entraîne à la recherche de la troisième Swastika, une croix gammée antique aux pouvoirs mystérieux, dont la légende raconte que celui qui la détient deviendra le maître du monde.




 
Mon avis :

  = A la recherche de la troisième Swastika, tout est permis !=

Dans ce second volet de la saga du Soleil Noir, les auteurs vont entraîner le lecteur dans une lecture à cent à l’heure.
De Berlin à Londres en passant par la Crête et l’Italie de Mussolini le dépaysement sera garanti.
L’histoire du livre se déroule durant novembre 1941, alors qu’Hitler est sur le point de gagner la guerre aux portes de Moscou.

Sous font de paysage en guerre la lutte sans merci règne pour retrouver la troisième Swastika.
Une lutte dans laquelle tout est permis, chaque pays a fait appel à ses meilleurs agents.
Que ce soit Tristan un agent double, Laure la résistante ou bien Erika l’éminente archéologue allemande.

‘‘-Superstitieux ?
-En Crète, tout le monde est superstitieux. Et si vous ne l’êtes pas, vous le devenez. Vous avez remarqué l’arbre abattu au bord de la route ?
-Oui, un coup de vent sans doute.
-Ici, les gens disent que, dans chaque arbre, se cache une âme. Une âme de damné.’’

Entre croyances ancestrales et ésotérisme, rituels occultes et sorcellerie, ce roman se lit comme une course-poursuite à cent à l’heure dans laquelle le meilleur sera le gagnant.
Mais qui réussira à retrouver la troisième Swastika aux pouvoirs mystérieux, dont la légende raconte que celui qui la détient deviendra le maître du monde ?

Une écriture fluide à quatre mains, dans laquelle la quête à la relique est la plus importante.
Des personnages prêts à tout pour être le premier à récupérer la relique. Complot, coups bas et voire jusqu’au meurtre !
Jusqu’où l’être humain est-il capable d’aller pour obtenir ce qu’il désire, une guerre sans obstacle, car tout est permis pour eux !

Dans quelques chapitres à travers le roman, le lecteur pourra suivre la vie d’Hitler d’octobre 1908 à août 1933 montrant le personnage et son ascension vers le pouvoir.

Le personnage d’Erika est celui qui m’a le plus touchée et en même temps déroutée, non pas dans le sens où elle est du côté des Allemands, mais dans le sens où une personne et une femme qui plus est, est capable d’aller au-delà de l’amour qu’elle porte à un homme qu’elle fréquente pour obtenir un objet chargé de croyance auxquelles elle croit et à une nation qui décime tout sur son passage !
J’ai apprécié le fait aussi qu’à la fin du roman un chapitre intituler : Discerner le vrai du faux a été écrit qui permet aux lecteurs de faire la différence dans le roman entre l’imaginaire de l’histoire et le vrai/faux des événements et des personnages. Ce qui est fort appréciable surtout pour moi concernant la vie d’Hitler !

Je tiens à préciser que je n’ai pas lu le premier livre de la saga, mais au début du livre un petit résumé du tom un m’a permis d’avoir un petit aperçu de la situation et ne m’a en aucun cas gêné dans ma lecture.
Le tom sortant en poche, c’est avec grand plaisir que je vais m’atteler à le lire assez rapidement.
Mais si vous avez l’occasion d’acheter le tom 1 n’hésitez pas à prendre le 2 aussi, car vous allez vous retrouver embarqué dans une histoire inlachâble !

Une vraie pépite livresque, une histoire magnifiquement ficelée qui se lit comme si on regardait une série télévisée dont on ne peut plus lâcher le fil une fois commencer !

Un Gros Coup de cœur pour moi avec la hâte de lire le premier tom et dans l’attente du troisième !

Un avis By Maria Lebreton.



 Quelques mots sur les auteurs :

Éric Giacometti :

Éric Giacometti est un écrivain de thrillers français, né le 21/07/1963.

Il était auparavant journaliste dans la presse grand public jusqu'en 2013. Il a été chef de service au Parisien-Aujourd'hui en France dans les rubriques société puis économie/finances jusqu'à la fin 2012. Auparavant, toujours dans le même quotidien, il a été spécialisé dans l'investigation dans les milieux médicaux et pharmaceutiques (1997 à 2002). Il a publié un livre, "La Santé publique en otage" (2001).

Parallèlement, il prolonge son métier de journaliste en écrivant plusieurs ouvrages, thrillers ou essais. "Pannes de cœur" (Fleuve noir, 2004) est son premier roman policier, tiré de son expérience de journaliste d'investigation santé.
Avec Jacques Ravenne, écrivain et franc-maçon, il lance en 2005 la série à succès des aventures d'Antoine Marcas, commissaire de police, et franc-maçon. Le premier tome, "Le Rituel de l'ombre", est paru en 2005. Leur ouvrage, "Conspiration" (2017), met en scène la société secrète américaine des Skull and Bones et leur influence sur le pouvoir aux États-Unis.

Parallèlement à cette série, il signe deux polars à thèmes : avec Karim Nedjari, ex-directeur adjoint des sports de Canal +, il écrit "Tu ne marcheras jamais seul" (Michel Lafon, 2009), puis en 2009, il signe la nouvelle "Délocalisation", publiée dans l'ouvrage collectif "L'Empreinte sanglante". La même année, il publie avec Jacques Ravenne un livre sur la franc-maçonnerie américaine à travers un décryptage consacré au roman de Dan Brown, "Le Symbole perdu".

Il se lance dans la bande dessinée en tant que co-scénariste de l'adaptation en bande dessinée des aventures de Antoine Marcas, pour les éditions Delcourt. Les deux premiers tomes (sortis en 2012 et 2013) forment ainsi un diptyque adaptant le premier roman sorti en 2005, "Le Rituel de l'ombre". Les dessins sont réalisés par Gabriele Parma. Puis les tomes 3 à 5, sortis entre 2015 et 2016, adaptent le troisième roman, "Frère de sang". Les dessins sont cette fois confiés à Eric Albert.
En juillet 2015, il est officiellement annoncé comme le nouveau scénariste d'une série de bande dessinée à succès, "Largo Winch". Il est choisi par le dessinateur Philippe Francq, avec qui il réalise ainsi le vingt-et-unième album, intitulé "L'Étoile du Matin" (2017).
Début 2016, il coécrit, avec Ravenne, une enquête de 52 minutes pour la télévision (France 5 et la RTBF).

Jacques Ravenne :


Jacques Ravenne, de son vrai nom Jacques Ravaud, est un auteur de romans policiers français, également éditeur et scénariste, né le 20/10/1964.

Spécialiste de critique génétique, il a principalement travaillé sur les manuscrits de Paul Valéry, Yves Bonnefoy, Nerval et Mallarmé à la fois dans le cadre de l'Institut des textes et manuscrits modernes du CNRS et avec la Fondation Hugot du Collège de France.

Auteur de plusieurs articles en France et au Japon, il a aussi dirigé la publication de deux livres de référence: "Yves Bonnefoy" (1998) et "Poésie et Politique" (2002).

Franc-maçon élevé au grade de maître au rite français, il collabore à la revue maçonnique Franc-maçonnerie magazine, relatant les aventures humoristiques de Jean Acacio chez les franc-maçons.

Il débute en 2008 une activité d'élu, dans son département familial du Lot, où il est élu Président de la Communauté de communes de la Vallée et du Causse jusqu'en 2013.

Il est membre du collectif d'artistes "La Ligue de l'Imaginaire".

samedi 11 mai 2019

La mort selon Turner, de Tim Willocks


La mort selon Turner, de Tim Willocks, éditions Sonatine, octobre 2018, 377 pages, 22€.


Synopsis :


Lors d'un week-end arrosé au Cap, un jeune et riche Afrikaner renverse en voiture une jeune Noire sans logis qui erre dans la rue. Ni lui ni ses amis ne préviennent les secours alors que la victime agonise. La mère du chauffeur, Margot Le Roux, femme puissante qui règne sur les mines du Northern Cape, décide de couvrir son fils. Pourquoi compromettre une carrière qui s'annonce brillante à cause d'une pauvresse ? Dans un pays où la corruption règne à tous les étages, tout le monde s'en fout. Tout le monde, sauf Turner, un flic noir des Homicides. Lorsqu'il arrive sur le territoire des Le Roux, une région aride et désertique, la confrontation va être terrible, entre cet homme déterminé à faire la justice, à tout prix, et cette femme décidée à protéger son fils, à tout prix.



Mon avis :

=  Un roman à cent à l’heure. =

‘‘Il évalua qu’elle pesait bien moins de quarante kilos. Sa robe courte de coton fin, vert pâle avec des fleurs jaunes, était déchirée depuis la taille, révélant des fesses et des cuisses émaciées et une culotte sale, à présent souillée de caillots rouges et d’excréments. Sa hanche gauche était grossièrement déformée, la peau qui la recouvrait pulvérisée et cisaillée, en lambeaux. Des éclats d’os à vif, rouge et blanc, perçaient à travers les brèches ouvertes dans son corps, leurs arêtes maculées de caillots obscènes de moelle et de sang. Là aussi des mouches étaient à la fête’’

C’est dans cet état horrible et abominable qu’est retrouvée une jeune SDF noire, tuée involontairement lors d'une nuit de beuverie.
Turner, un flic noir des homicides, va prendre la chose très à cœur et va tout faire pour retrouver l’assassin.
Et il est prêt à tout pour la que justice soit faite, refusant la corruption qui gangrène l'Afrique du Sud et sa police. Quitte à affronter la plus grande richesse du pays, celle de la famille Le Roux. Et surtout la toute puissante Mme Margot Le Roux, prête à tout pour sauver et protéger les siens.
Turner réussira-t-il à arrêter l’assassin et surtout, réussira-t-il à survivre à cette enquête ?

J’ai beaucoup aimé le personnage de Turner, un flic qui n’aime pas les flics.
Un homme qui a le regard d’un psychopathe et obstiné.

Le paysage est digne d’un western en plein sud-africain, des armes à feu, des mines de manganèse, le désert, des morts qui s’entassent, des affrontements musclés et beaucoup de sang et de testostérone.

Un roman qui va à mille à l’heure, pas de temps mort, que de l’action, du sang et des complots de corruptions, alors accrochez bien votre ceinture lorsque vous embarquerez dans ce roman !

Une écriture fluide qui tient en haleine. Un vrai page-turner !
Le lecteur ne quittera pas Turner une seconde, cet homme qui connaît si bien la mort comme l’annonce le titre.
Des scènes sanglantes et horribles à souhait dont je me suis délecté, attention aux âmes sensibles.

Magnifique, addictif, brillant et une magnifique pépite livresque !
Un gros coup de cœur!

Un avis By Maria Lebreton.



Quelques mots sur l’auteur :

Tim Willocks est médecin, écrivain, scénariste et producteur. Il est né à Stalybridge, Cheshire  le 27/10/1957

Diplômé de University College Hospital Medical School à Londres, il est formé à la fois en tant que chirurgien et psychiatre.

Auteur de romans, il s'est consacré à l'écriture à plein temps en 2005. Il a fermé son cabinet de psy et déménagé de Londres pour vivre dans la montagne, en Irlande.

Il est également un grand maître des arts martiaux. Willocks est lui-même ceinture noire de karaté. Il est aussi un grand fan de poker.

Son premier roman "Bad City Blues" (1991) a été adapté au cinéma en 1999. Willocks a également coécrit le film documentaire de Steven Spielberg, "The Unfinished Journey" (1999).
En 1995, il publie son deuxième roman, "L'Odeur de la haine" (Green River Rising).
Son roman "La Religion" (The Religion, 2006), qui remporta un franc succès auprès des lecteurs comme de la critique, se déroule pendant l'année 1565 durant le Grand Siège de Malte. C'est le début d'une trilogie romanesque ayant pour héros Mattias Tannhauser. Le deuxième tome, "Les douze enfants de Paris" (Twelve Children of Paris) est paru en 2013.
"Doglands" (2011) est son premier roman pour la jeunesse. Il a obtenu la Pépite du Roman adolescent européen au Salon du Livre Jeunesse de Montreuil, en 2012.

En 2018, il publie "La Mort selon Turner".

jeudi 9 mai 2019

Surface, d’Olivier Norek


Surface, d’Olivier Norek, éditions Michel Lafon, avril 2019, 425 pages, 19.95€


Synopsis : 

Noémie Chastain est capitaine de police au célèbre 36 quai des Orfèvres à Paris. Un jour, au cours d’une intervention qui tourne mal, elle se fait tirer dessus en pleine tête. Après des semaines de soins, elle est prête à retrouver son poste de capitaine malgré son visage meurtri. Mais sa hiérarchie en a décidé autrement et l’envoie au vert dans un petit village perdu de l’Aveyron. Là-bas, tout est trop tranquille, quand soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone…






Mon avis :

=  Sous la surface d’un village tranquille ! =

‘‘Lancés à tombeau ouvert dans les rues de Paris, les deux types bringuebalés à l’arrière du véhicule s’acharnaient à lui lâcher son arme. Du sang partout. Beaucoup trop de sang. Et son visage. Dieu, ce visage ! Un massacre… çà et là, des veines apparentes et sectionnées ne menaient plus nulle part, crachant rouge en continu. Et sa joue droite, déchirée presque entièrement, révélait un rictus de souffrance.’’

Dès le prologue, une scène choquante et le ton est donné, Noémie Chastain, capitaine de police vient de se faire défiguré lors d’une opération d’interpellation.
Que va-t-elle devenir ? Elle qui ne sait rien d’autre qu’être flic ?

Après sa convalescence d’un mois, sa hiérarchie décide de l’envoyer au vert dans un petit village perdu de l’Aveyron. Là-bas, tout est trop tranquille, quand soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone.

Elle va devenir No et non plus Noémie, une façon de se reconstruire psychiquement !
Se lançant à fond dans cette enquête, elle va se donner à 200 pour 100 pour résoudre l’enquête de cette découverte macabre dans ce fût.

Ce que j’ai regretté avec ce personnage c’est de ne pas en avoir eu plus, c’est-à-dire au niveau psychologique. Sa reconstruction, le faîte qu’elle apprenne à vivre avec ce nouveau visage.
Pour moi, le personnage n’est pas assez développé.

Ce roman reste pourtant un vrai page-turner, dont je me suis délecté, j’en ai apprécié la lecture fluide, l’action-réaction.

Des secrets de village déterrés, des personnages qui ne sont pas ce qu’ils paraissent être !
Et un auteur qui nous manipule jusqu’au dénouement surprenant !  

Une excellente lecture que je recommande !

Un avis By Maria Lebreton.


Quelques mots sur l’auteur :

Olivier Norek est écrivain et scénariste, né à Toulouse le 02/08/1975.

Il est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93).

Il travaille d'abord en tant que bénévole chez Pharmaciens sans frontières durant trois années, lors desquelles il participe à la réhabilitation d'un hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, ainsi que de l'approvisionnement en matériel médical des hôpitaux et camps de réfugiés des territoires en guerre de l'ex-Yougoslavie (1994-1995).

Il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier, puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions.
Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).

Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman "Code 93" (2013), un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis.
"Territoires" (2014), présenté en exclusivité à l’occasion du 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de "Code 93".

Son 3ème livre, qui met en scène le capitaine Coste, "Surtensions", paraît en 2016. Il obtient le prix du polar européen du magazine Le Point.

En 2017, il publie "Entre deux mondes" où il aborde un sujet brûlant d'actualité : le parcours de migrants arrivant en France.

Il a travaillé à l’écriture de la sixième saison de la série télévisée française "Engrenages" (2017).
Les droits de ses romans sont déjà acquis en vue d’être portés à la télévision pour y être déclinés en série.


La nuit du mal, de Giacometti Ravenne

La nuit du mal, de Giacometti Ravenne (second volet de la saga du Soleil Noir), éditions JC Lattès, mai 2019, 421 pages, 22€. Synop...