samedi 5 novembre 2016

L’abreuvoir du Roy, de Jacques Alexandre, édition édilivre






Un sourire à la vie.




Que ce soit pour nous parler de littérature, de musique ou bien de nourriture, Jacques Alexandre manie les mots tel un Van Gogh littéraire.
Son recueille, L’abreuvoir du Roy, en clin d’œil au quartier qui l’a vu grandir est une farandole thématique.
Autodidacte, il revisite sous forme de rime la nature humaine ainsi que notre société actuelle.
Qu’il s’agit de l’amour, du désespoir ou de cupidité, l’optimisme de l’écrivain se fait sentir à travers le ton qu’il utilise.
Avec un humour percutant, il transmet à son lecteur cette joie qui est celle de vivre.
Un ouvrage qui ravira son lecteur et même les plus récalcitrants de la lecture.



L’abreuvoir du Roy, de Jacques Alexandre, édition édilivre, août 2016, 236 pages.
 
Ma note : 18/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La prisonnière de la mer, d’Elisa Sebbel

La prisonnière de la mer , d’Élisa Sebbel, Edition Mazarine, janvier 2019, 304 pages ,18€. Synopsis :    1809, une île déserte, ...