dimanche 8 janvier 2017

La terre qui les sépare, de Hisham Matar



Un père, son fils et leur pays.

2012, Hisham Matar, sa mère et sa femme Diane sont à l’aéroport international du Caire.
Ils attendent pour embarquer dans le vol à destination de la Libye.
Hisham appréhende ce retour aux sources. Trente ans qu’il n’y a mis les pieds !
Mais la curiosité et l’envie d’en savoir d’avantage sur la disparition de son père est plus forte.

En 1990, son père va être enlevé dans leur appartement au Caire et livrer au régime de Kadhafi. Fervent opposant du nouveau régime mis en place, il est considéré comme dangereux et indésirable.
Mais en 2011, lorsque Tripoli tomba, les révolutionnaires prirent le contrôle d’Abou Salim et peu à peu ouvrirent toutes les portes de prisons où étaient enfermés les prisonniers du régime.
Seul le père de Hisham reste introuvable. Que lui est-il arrivé ? Est-il toujours vivant ?
Son fils va mener l’enquête pendant des années ralliant à sa cause toutes les personnes intéressées, tel que les ONG et les ambassades.

A travers le récit d’Hisham Matar le lecteur découvre ou redécouvre, la Lybie pendant une période difficile. Une époque où la répression, le contrôle et les interdictions gouvernaient le Pays. Mais aussi l’espoir, l’engagement et la volonté de toute une nation d’avoir un état futur indépendant.

Utilisant sa belle écriture, l’auteur parle de son père, un homme fière qui combat, peu importe les conséquences, ses idées. C’est un esprit libre, indépendant.
Les relations entre père et fils, l’amour d’un enfant pour son père ainsi que sa perte y sont décrit avec amour. L’auteur arrive à transmettre au lecteur ce qu’il éprouve et ce sans tabou ni gêne.

La terre qui les sépare, laissent une sensation au lecteur qui est celle d’un homme qui se libère d’un poids lui pesant depuis des années.

Fabuleux récit, très enrichissant, dont le plume ne saurait vous ennuyer du début à la fin !!

La terre qui les sépare, de Hisham Matar, édition Gallimard, collection du monde entier, décembre 2016, 322 pages.

Ma note : 19/20


Mini biographie :
Né à New York en 1970, Hisham Matar a grandi à Tripoli en Libye puis au Caire en Égypte, avant de faire ses études en Angleterre. Il vit aujourd’hui à Londres.

Biblio :
1er roman : Au pays des hommes, finaliste du Man Booken Priez.
2éme roman : Anatomie d’une disparition, en 2012.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Présentation

Ma photo
Coucou.... Bienvenu à tous. Ma première passion: la lecture, la découverte de nouveaux auteurs et de nouveaux genres littéraires. Ma deuxième passion: le partage de mes lectures. Voila ce que vous trouvez, dans mon blog!!!!

Zapping, de Carol Higgins Clark

= Un thriller/Un polar ? = New York, 2003. La nuit tombe en cette période de canicule. Au même moment un gros orage dans le...