jeudi 6 avril 2017

Au commencement du septième jour, de Luc Lang



Un secret de famille.

Thomas, 37 ans est informaticien. Il vit une ascension fulgurante dans sa vie professionnelle, tout comme sa femme Camille. Ils ont deux jeunes enfants, Elsa et Anton et habitent dans un beau nid douillet à Vincennes.
Une routine quotidienne mène leur train de vie. Partager entre travail et vie de famille, une vie heureuse.
Jusqu’au jour où Thomas reçoit un appel à quatre heures du matin. Camille a eu un grave accident de voiture !
Le ton change, le cours de leur vie s’interrompe, les médecins ne savent pas si Camille s’en sortira.
Toute la vie de la famille, amputé de la mère va radicalement changer.
Thomas va dans un premier temps essayer de trouver la cause de cet accident, persuadé que ça ne peut pas en être un, c’est autre chose !
Puis vient la résignation, il va aller vers d’autre choses essentiels dans sa vie pour pouvoir trouver le calme et la paix intérieur.

Au commencement du septième jour, est un roman composé de trois livres, trois étapes importantes et marquantes dans la vie de Thomas.
L’auteur emmène son lecteur au Havre, dans les Pyrènes puis en Afrique noir.
Des descriptions de paysages magnifiques qui font voyager.

Les thématiques telles que l’importance de la productivité pour les dirigeants rendant les humains interchangeables, ou les conséquences des conflits politiques et idéo dans certains pays y sont parfaitement décrites.

Ce roman permet non seulement au lecteur de s’évader, mais d’apprendre, de voir des choses qu’il ne connait pas !
Il n’est pas seulement la traversé d’une vie, celle de Thomas, non !!! C’est un roman dans lequel sont enfouit des secrets de famille très lourds. Des secrets, qui dévoilés, changent la vie d’une personne.
L’auteur adopte une écriture nerveuse, saccadée, qui donne une bonne vitesse au récit. L’alternant avec une écriture plus fluide et longue pour décrire certains paysages.
Ce qui donne l’impression au lecteur de galoper le long du récit puis stop, il s’arrête et observe, figé devant le paysage !
De nombreux passages dans le roman donnent des explications quant à l’utilisation de telle ou telle chose. Telle que le fonctionnement informatique du système de contrôle du véhicule avec lequel Camille a eu son accident.
Personnellement c’est ce qui m’a ennuyé dans ce roman. Des pages et des pages de descriptions qui font que l’ennui m’a gagné. Durant de nombreux passages. J’ai même à un moment donner crue me perdre dans ce roman.
Pour moi ce roman constitué de 537 pages a été un mélange de plaisir, de surprise mais aussi  parfois d’ennui. Je pense qu’en amputant ¼ du livres contenant les explications superflu, j’aurai adoré le roman. Mais tout ceci ne reste que mon avis !
Et je recommande bien évidement cette lecture tout en conseillant au lecteur de ne pas décrocher du roman, car une magnifique surprise vous attend dans le livres 3 du roman.
Un roman tantôt agréable, tantôt ennuyeux, mais qui m’a fait découvrir de belle chose.

Au commencement du septième jour, de Luc Lang, édition Stock, octobre 2016, 537 pages.
Ma note : 12/20                                                        

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Présentation

Ma photo
Coucou.... Bienvenu à tous. Ma première passion: la lecture, la découverte de nouveaux auteurs et de nouveaux genres littéraires. Ma deuxième passion: le partage de mes lectures. Voila ce que vous trouvez, dans mon blog!!!!

Les prénoms épicènes, d’Amélie Nothomb

= La colère des uns crée la douleur des autres. =   Dominique, jeune secrétaire dans une société d’import a 25 ans. Elle va re...