dimanche 25 mars 2018

Trois femmes puissantes, de Marie Ndiaye


=Les femmes doivent-elle se battre pour exister ? =



L’autrice propose au lecteur de ce roman l’histoire de trois femmes
Le roman est découpé en trois parties, chacun d’elle racontant la souffrance d’une femme.

Il y a Norah, 38 ans, qui est appelé par son père pour venir le voir. Elle ignore son attention envers elle et fait le voyage pour aller le rejoindre. Les souvenirs de son enfance affluent. L’homme qui est son père et son attitude envers elle quand elle était jeune. Le rejet de sa condition de femme.
 ‘‘Sony et elle, des démons qui s’étaient assis sur leur ventre quand elle avait huit ans et Sony cinq. Car c’était ainsi’’ (Sony est le frère de Norah)

Quant à Fanta, son histoire sera racontée à travers le regard de Rudy Descas, son mari. Elle est une femme déracinée.

Dans la troisième partie, il s’agira de Khady Demba, femme dont la déception de ne pas avoir pu enfanter va se retrouver rejetée, mais là je ne vous en dis pas plus…..

L’histoire de Norah et celle de Kady m’ont profondément touchée et bouleversée.
Des femmes qui se battent sans cesse bravent tous les obstacles pour exister. Une condition féminine qui n’est pas évidente. Un entourage qui leur fait sentir qu’elles ne sont rien, qu’elles ne sont pas à leur place. Mais quand bien même, elles se battent jusqu’au bout.

En ce qui concerne la deuxième partie, c’est-à-dire le récit de la vie de Fanta, j’ai eu beaucoup de mal avec !!
La transition entre la première et deuxième partie est quasi inexistante. Il m’a fallu lire plusieurs pages afin de comprendre qu’il s’agissait de l’histoire d’une autre femme que celle de Norah.
Pour cette partie, l’autrice s’est mise à raconter l’histoire de Fanta à travers la voix de son mari.
Mais j’ai trouvé qu’elle n’a pas su transmettre par ce biais toute l’intensité de l’histoire de cette femme déracinée par amour. Je me suis beaucoup ennuyé dans cette partie.

Donc un roman mi-figue mi-raisin que je n’ai apprécié qu’au 2/3.
Mais ceci reste mon avis !!



Trois femmes puissantes, de Marie Ndiaye, éditions Gallimard, septembre 2009, 316 pages, 19€


Ma note de lectrice : 12/20


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Présentation

Ma photo
Coucou.... Bienvenu à tous. Ma première passion: la lecture, la découverte de nouveaux auteurs et de nouveaux genres littéraires. Ma deuxième passion: le partage de mes lectures. Voila ce que vous trouvez, dans mon blog!!!!

Zapping, de Carol Higgins Clark

= Un thriller/Un polar ? = New York, 2003. La nuit tombe en cette période de canicule. Au même moment un gros orage dans le...